Visite sensible et Immersive

date. 2017

partenaires. AAA (Atelier d'Architecture Autogéré), le polau - pôle arts et urbanisme, Au bout du plongeoir et le Cresson (Centre de recherche sur l'espace sonore et l'environnement urbain  - laboratoire Ambiances Architectures Urbanités).

Avec ce projet, Léna Massiani propose de découvrir un site urbain ou un bâtiment grâce à une immersion sensible. Pensée comme une visite guidée cette découverte part du sensible tout en permettant aux participants de se mesurer à l’architecture d’un lieu. Avec le corps, il s’agit d’être à l’écoute d’un site pour considérer les réactions immédiates qui résultent de cette rencontre. Et, c’est en se détachant de toute intention spectaculaire qu’il a été possible d’imaginer une immersion pour une expérimentation, une façon particulière pour des visiteurs d’être acteur du sensible (et dans le sensible). Conçue à partir de ce qu’elle nomme le chorégraphique, c’est-à-dire à partir de tout ce que développe le corps dansant en dehors de la technique de danse - le travail somatique, le proprioceptif, le kinesthésique - l’expérience se déploie d’une écoute interne du corps jusqu’à un corps à corps avec l’architecture. Conduits par la voix de la chorégraphe présente sur le site, les visiteurs peuvent se laisser porter par le récit tout en y étant inscrit. Le poétique se trouve au cœur de la rencontre entre des corps en présence et l’endroit dans lequel ils évoluent.